Sélectionner une page

Comment débuter à la basse ?

Si cet instrument de musique vous intéresse, voici quelques informations que vous ne devez pas manquer, pour bien comprendre et choisir votre première basse électrique. Tout d’abord, une basse électrique classique est dotée de quatre cordes, dont : le Mi, le La, le Ré et le Sol. Par la suite vous pourrez choisir des basses plus avancés, étant également proposés sur le marché, comme la basse à cinq ou à six cordes, mais ils ne sont pas très conseillés pour les débutants ou amateurs.

Ensuite, il convient de savoir que la basse est souvent jouée en groupe pour donner une touche de « groove » à la chanson et aussi pour compléter la section rythmique. D’habitude, vous entendez toujours parler de corps, de manche ou de tête. Cependant, on peut également énumérer d’autres éléments de la basse tels que : le chevalet, les micros, les frettes, le sillet, les mécaniques de réglages et les différents boutons de réglage de volume, de tonalité et de balance.

Comment apprendre à jouer de la basse ?

Pour commencer, il faut que vous distinguiez tout d’abord les différentes cordes de la basse. Effectivement, la première corde la plus fine et la plus aigüe est le Sol. Puis, la deuxième corde est le Ré tandis que la troisième est le La. Et enfin, la dernière corde qui est la plus grosse et la plus grave est le Mi.

Bien tenir sa basse

Une fois que vous avez compris cela et que vous les aviez tous accordés, vous pouvez ensuite passer à l’essentiel. Donc, il y a lieu de prendre l’instrument et de le tenir à la bonne position. L’objectif est ici de vous mettre à l’aise afin que vous puissiez jouer sans problème.

Notez qu’une guitare basse peut être jouée tout en étant debout ou assis. Il faut juste que vous le teniez par les mains et qu’il traverse vos hanches. Et il ne faut pas oublier que l’utilisation d’une courroie de basse peut vous aider à vous concentrer sur les sons et non sur vos doigts.

Jeu aux doigts ou au médiator ?

L’étape suivante concerne la manipulation proprement dite de la basse. Deux options sont possibles : soit vous jouez directement avec vos doigts, soit vous employer un médiator ou un plectre.

Dans le premier cas, il est donc recommandé d’avoir des ongles courts, contrairement à une guitare classique. Si vous l’avez remarqué, les bassistes jouent toujours au même endroit de bas en haut ou vice-versa pour garder la couleur de leur sonorité. Ils jouent également en faisant glisser leurs doigts sur les cordes. De plus, des ongles longs risquent de modifier le son produit.

Quant au decond, vous devez vous servir uniquement de deux doigts pour bien tenir votre médiator, dont l’index et le majeur. Quoi qu’il en soit, du moment que vous vous appliquez près du manche, vous bénéficierez d’une sonorité plate et chaude. En revanche, si vous vous approchez du chevalet, vous aurez un son agressif et métallique. Tout dépend donc du style de musique que vous souhaitiez jouer.

Par ailleurs, la façon d’obtenir un son clair est d’étouffer les autres cordes que vous ne jouez pas afin de ne pas les laisser vibrer naturellement et aussi afin de ne pas gâcher votre composition. C’est d’ailleurs pour cette raison que vous devez utiliser votre main droite comme un tranchant. Toutefois, il ne faut pas appuyer trop fort sur les cordes à étouffer pour ne pas les casser.

L’interaction entre les notes

L’apprentissage se poursuit après avec les roots, les octaves et la quinte. Justement, il faut savoir constituer un accord et une racine, c’est-à-dire qu’il faut penser à combiner plusieurs notes pour leur attribuer un nom propre. Quant aux octaves, vous pouvez jouer à l’octave supérieure en mettant votre doigt sur les cordes qui se situent en haut de l’octave précédente. Par contre, pour jouer une octave plus basse, il faut déplacer les doigts ainsi que les frettes vers le bas.

Enfin, en ce qui concerne la quinte, il s’agit de la cinquième note vers le haut si vous partez du root. La plupart des bassistes jouent la quinte et le root ensemble lorsqu’ils s’entraînent avec un piano ou une guitare normale. Et il est également possible de jouer une quinte au-dessus ou au-dessous selon vos besoins.

Quelques astuces pour pouvoir jouer de la basse chez soi

Si vous demandez à des bassistes pourquoi ils jouent de la basse, ils vous donneront certainement de nombreuses raisons convaincantes telles que : le fait de ne pas avoir des ampoules aux doigts ; le fait de se situer dans un petit coin discret lorsqu’ils sont sur scène ; le fait de ne manipuler que 4 cordes ; et enfin, le fait de ne pas causer trop de problèmes en cas d’erreur ou de débranchement inattendu.

Utiliser un casque

De surcroît, il existe différentes manières de jouer de la basse. Par exemple, vous pouvez utiliser cet instrument sans pour autant déranger votre entourage. Il s’agit donc ici soit d’utiliser un casque, soit de jouer sans ampli. Sinon, il n’y a pas à brancher l’appareil. Il suffit d’écouter uniquement le son naturel qui n’a besoin ni de casque ni de connexion à un jack.

Mini ampli

L’autre manière de jouer de la basse est d’employer des amplis miniatures dotés de baffles qui diffusent un son satisfaisant et non-gênant. Ainsi, ce sont les micros de la basse qui captent le signal et qui le traite et l’amplifie. Par la suite, des simulations de distorsion, de coloration et de compression s’effectuent pour copier en quelque sorte le mode d’amplification classique. Puis, le signal continue son trajet jusqu’à ce qu’il arrive au casque ou au baffle.

Pour aller encore plus loin, certains bassistes osent jouer de la basse sur un ampli de guitare. C’est quelque chose de faisable, mais à condition que vous ne montez pas trop le volume car la basse et la guitare n’ont pas les mêmes fréquences de coupure.

Pour terminer, la dernière possibilité qui s’offre est de jouer de la basse avec une guitare normale. Les techniques sont simples, car soit vous baissez d’une octave, soit vous jouez avec une octave au-dessus. Seulement, le souci vient souvent du fait que les cordes soient trop resserrées et il n’est pas du tout facile de slapper. Et pire encore, il peut arriver que votre instrument se désaccorde rapidement si vous le forcez.