Sélectionner une page

Comment lire une tablature ?

Avant d’apprendre à jouer de la guitare, vous devez absolument savoir lire la musique. Ce genre d’instrument possède son propre système de notation appelé la tablature. Elle permet aux débutants de maîtriser et de jouer facilement de la guitare sans apprendre le solfège classique. Découvrez dans cet article les méthodes pour réussir à déchiffrer cette notation spécifique.

Qu’est-ce qu’une tablature ?

Par définition, la tablature est une forme symbolique de notation musicale qui est adaptée à un instrument spécifique. C’est aussi une représentation sur papier du manche d’une guitare ou d’un autre instrument à cordes et à frette. Elle indique quelle note il faut jouer et à quel moment.

La tablature d’une guitare représente les 6 cordes, et les numéros sur les cordes symbolisent les frettes. De nos jours, presque toutes les chansons sont transcrites en tablature de guitare. Donc, maîtriser cette notation est une chose indispensable pour pouvoir jouer votre musique préférée et progresser rapidement.

A quoi sert une tablature ?

La guitare est un instrument exceptionnel. Une fois que vous aurez maîtrisé toutes les tablatures, vous prendrez un réel plaisir d’en jouer. Vous vous demandiez sûrement, à quoi sert une tablature ? C’est simple. Les notes sont transcrites sur une sorte de partition appelée tablature. Cela permet de mieux retenir les morceaux pour pouvoir y jouer un autre jour.

En lisant ce plan, vous arriverez à déchiffrer quelle note vous devez jouer et comment vous devez jouer l’accord. Ce système de notation ludique est vraiment facile et adapté à tous les guitaristes, même pour les débutants contrairement à la partition classique de piano ou autre instrument.

Comment lire la tablature ?

Les tablatures sont organisées comme les cordes qui se trouvent sur la guitare. Chaque ligne correspond à une corde. Celle qui se trouve en bas représente la corde la plus épaisse tandis que celle d’en haut indique la corde la plus fine. Ainsi, de bas en haut vous avez les notes : Mi, La, Ré, Sol, Si, Mi.

Chacun des numéros sur la tablature représente à leurs tours le numéro de la case. Le numéro sur la ligne d’en haut indique que vous devez aller au niveau de la case 1 et appuyez sur la corde qui s’y trouve. Ensuite, il vous suffit de jouer la note. Si le nombre numéroté est supérieur à 0 alors vous devez mettre votre doigt sur la case correspondante. Sachez que la case 1 correspond à la case la plus grave.

Pour avoir une mélodie, les chiffres alignés verticalement se jouent tous en même temps. Ce sont les accords. D’ailleurs, la tablature se lit de gauche à droite. Il faut passer à la ligne suivante quand vous atteignez le bout de la ligne exactement comme pour lire les phrases.

La majorité des tablatures ne mentionnent jamais le rythme de la chanson que vous allez jouer.  Par contre, cette notation se divise en mesure indiqué par un trait vertical. Pour pouvoir trouver le bon tempo, vous devez écouter la chanson en avance. Actuellement, il existe des tablatures plus élaborées où vous retrouverez des notations rythmiques. Lorsque vous jouez une note, vous verrez cette annotation rythmique.

Les différents types de tablature

La tablature ASCII ne requiert aucun logiciel particulier.  Il suffit d’un simple éditeur de texte. C’est un format de tablature portable composé de lignes horizontales et de nombres. Les lignes horizontales sont représentées par des signes moins consécutifs.  Les barres de mesures verticales sont également visibles.

Lorsque vous lisez ce genre de fichier, vous devez faire attention à la police à chasse fixe dans l’éditeur. Pour bien se positionner, les lettres de la police doivent être à la même largeur c’est-à-dire les unes en dessous des autres comme sur un tableau.

De son côté, la notation en accords n’a aucunement besoin d’un logiciel particulier. C’est un simple texte comme la précédente. Elle demande seulement une connaissance en solfège si jamais elle n’est pas détaillée.

Les autres astuces pour lire correctement une tablature de guitare

Les tablatures d’une guitare sont vraiment taillées sur mesure. D’ailleurs, vous pouvez retrouver des annotations spécifiques comme les Hammer-on et les Pull-Off. Ce sont des effets de jeu typique à cet instrument et qui nécessite de bien savoir placer ses doigts sur le manche de sa guitare.

Hammer-on

Hammer-on est un effet qui consiste à jouer une note et d’abattre un doigt pour faire sonner la seconde note qui se trouve sur la même corde.  C’est le cas inverse pour le pull-off. Cette autre méthode joue une note et lâche le doigt pour pouvoir jouer la deuxième note sur la même corde. Ces deux annotations sont désignées par les lettes « H » et « P ». Dans certains cas, le hammer-on est aussi symbolisé par « ^ ».

Le vibrato

Les vibratos, par contre, se présente sous forme de vague. Ils se placent au-dessus de la note. Cette technique consiste à faire trembler le doigt de manière à faire prolonger la durée de la résonance. Plus elles sont grosses, plus l’intensité que vous devez jouer doit être intense. Ils sont uniquement dédiés aux guitares électriques.

Les Slides

Les slides consistent à faire glisser un doigt entre 2 notes tout en laissant sonner la transition.  Les montants sont notés « / » tandis que les descendants sont représentés « \ ». Le slide up effectue un glissement montant en partant d’une case vers une autre plus aiguë : 2/6, par exemple. Le slide down part d’une case à une autre plus grave : 6 \ 2.

Les bends

Le bend, quant à lui, est une méthode qui consiste à tordre la corde pour pouvoir changer la note. Ils sont notés par une flèche courbée vers le haut avec un nombre indiquant son intensité. Il représente le demi-ton à atteindre (1/2 ton =  1 case). Si vous voyez un « r » après le « b », cela veut dire qu’il faut terminer la mélodie en revenant sur la note de base.

Les dead notes ou muted notes sont symbolisées par des « X ». Il faut jouer les cordes en bloquant le son de la main gauche afin de produire un son percussif. Le tapping, fait sonner les notes sans toucher aux cordes, mais en tapotant directement les cordes sur le manche.