Les astuces pour bien chanter en jouant de la guitare

Les meilleurs conseils pour chanter sur des notes de guitare

S’accompagner de notes chantées peut permettre de progresser facilement à la guitare. Quelques fredonnements ou sifflements suffiront si le guitariste s’avère moins talentueux en voix chantée.

Cependant, les plus passionnés s’attachent à apprendre à combiner ces deux disciplines. Ce qui n’est pas impossible puisque bon nombre de musiciens y sont bien parvenus.

Quelques conseils peuvent aider à réussir à accompagner son jeu de guitare par le chant. De simples pratiques qui sont basées sur la patience, l’apprentissage et des séances d’entrainement régulières.

Pourquoi est-il difficile de jouer et de chanter simultanément ?

Le processus d’automatisme assimilé par le cerveau humain lui permet de cumuler plusieurs activités en même temps durant son quotidien. En effet, il est très simple de cuisiner et à la fois d’écouter le poste radio, ou encore de descendre les escaliers et de parler de manière simultanée.

Néanmoins, lorsqu’il s’agit de chanter et de jouer à la guitare simultanément, la démarche devient très rapidement quelque peu plus complexe. Les complications les plus récurrentes concernent le placement de sa voix sur les accords, l’accompagnement du rythme ou le respect de la mélodie.

Les situations de ce genre peuvent engendrer des effets néfastes. En effet, elles deviennent très inconfortables provoquant très facilement la frustration, l’énervement, une déception liée à un sentiment d’échec, une perte de confiance en soi ou pire de sa passion.

S’enregistrer pour garder le tempo

Ce premier conseil a porté ses fruits auprès de plusieurs guitaristes qui ont voulu accompagner le son de leur guitare par le chant. Les seuls outils nécessaires sont les suivants : la guitare, le téléphone, les paroles de la chanson et ses cordes vocales.

La démarche se résume en quatre étapes cruciales :

  • S’enregistrer en jouant uniquement de la guitare. L’enregistrement servira ensuite de support de base pour que le chanteur puisse s’exercer là-dessus
  • Jouer la rythmique, soit sans les notes, par-dessus la bande enregistrée
  • Rajouter le chant à la rythmique
  • Rajouter les accords si la combinaison chant-rythmique est réussie

Le principe de cette méthode repose sur le découpage des activités en plusieurs petits morceaux pour que le cerveau puisse facilement les assimiler les unes après les autres. L’habitude les rendra moins complexes et plus faciles à combiner à l’avenir.

Apprendre à nuancer les intensités

La cohésion musicale est moins évidente si le guitariste joue avec un chanteur. Les concernés doivent s’accorder à certains niveaux pour favoriser une meilleure interprétation, surtout devant un public. Si l’instrumentiste joue à la fois le rôle du chanteur, il rencontre moins de difficultés à apporter une réelle cohérence durant sa prestation.

Cependant, il est impératif de savoir nuancer les intensités lorsque les deux rôles sont joués par le même acteur. Des accentuations chantées et jouées en même temps peuvent s’avérer moins bonnes à entendre. Les exercices à privilégier dans ce cas sont les suivants :

  • Commencer chanter et jouer de manière monotone sans tenir compte des nuances
  • Continuer le même exercice mais en favorisant un chant et un jeu plus dynamique (plus d’accentuations)
  • Pratiquer toujours le même exercice mais en plus doux
  • Varier progressivement les tonalités de ses cordes vocales et les sonorités de sa guitare (Des plus douces aux plus accentuées)

Il suffira ensuite de s’entrainer à les mélanger. Ainsi, pour créer le contraste, jouer le morceau très fort en s’accompagnant d’un chant doux. Il faut par la suite inverser les rôles : chanter plus fort et jouer plus doucement. Associer les deux pratiques selon ses inspirations. En général, le commencement d’une présentation musicale de ce genre se réalise d’une manière plus douce pour mieux repartir sur de fortes accentuations.

Travailler son chant et son jeu de guitare

Durant la prestation, le chant demeure plus important que la mélodie de la guitare. Le rythme est imposé pour le chant. Ainsi, il est primordial de savoir les déceler dans le but de mieux y asseoir l’harmonie appropriée. Dans le cas contraire, incohérence et instabilité mal venues feront de votre performance un échec que vous n’oublierez jamais.

De ce fait, il est préconisé d’effectuer des exercices d’écoutes très fréquentes et de répétitions régulières. S’il le faut, n’hésitez pas à vous enregistrer et à tenter l’interprétation avec l’accompagnement de votre guitare.

En ce qui concerne la guitare, elle n’a aucun rythme imposé. Le choix appartient au musicien. Qu’il décide de miser sur une douce mélodie ou sur un accompagnement plus dynamique. Du moins, cet instrument n’en demeure pas anodin.

Au contraire, le matériel sera, dans un premier temps, le support sur lequel le chant devra être adapté. Mais également, il décorera le morceau en entier durant toute la performance. Pour les plus débutants, les rythmiques les plus simples sont recommandées. Les accords trop compliqués sont fortement déconseillés. Il faut les laisser aux professionnels pour le moment. Et une certaine concentration est aussi de mise.

Pour les plus expérimentés, les recommandations vont aux jeux complexes et plus mélodieuses. Ce qui implique bien plus que des allers-retours allant du bas vers le haut et ainsi de suite. Dans quel intérêt ?

Parfaire les parties qui sont d’ores et déjà maitrisées

Il est important de savoir qu’une parfaite connaissance des rythmiques sur la guitare peut contribuer à une meilleure concentration sur la partie chant. En effet, les doigts développent un automatisme plus rapide au fur et à mesure des exercices.

Ce qui permettra au musicien et à la fois au chanteur, d’oublier ce détail pour se recentrer davantage dans le perfectionnement de son chant ainsi que dans sa synchronisation avec la guitare.

Les pratiques les plus connues incitent à chanter dans sa tête une fois que la partie guitare est maitrisée. Cela permet de réellement voir si la concentration, la cohérence et les nuances sont présentes.

Dans le cas où d’autres entrainements seraient encore nécessaires, persévérance est de mise. Puisqu’il s’agit d’un art qui requiert une volonté et une patience incomparable. Comme dans toutes autres disciplines où les plus pointilleux s’avèrent les plus talentueux.

Leave a Reply

Your email address will not be published.